ACTUALITES

FFIDDHOP

Contexte et justification

Alors que le Togo a connu des difficultés liées aux troubles sociopolitiques et à la suspension de l’aide de plusieurs partenaires au développement, la décrispation en cours traduite par la mise en place de la Commission Vérité, Justice et Réconciliation (CVJR) favorise l’émergence des acteurs de la société civile dans la mise en oeuvre des politiques de développement.

Le travail de la CVJR a abouti à une série de recommandations à l’endroit des pouvoirs publics, des acteurs politiques, civils et des populations.

Il s’agit des recommandations qui prônent la réconciliation nationale préalable à toute action de développement.

Le rôle de la société civile devient déterminant dans ce processus et il est important que des actions concrètes soient posées afin d’accompagner les missions de la CVJR.

Le présent projet entre dans ce cadre.

 

Objectifs

 – Objectif général

 Il s’agit de contribuer à la mise oeuvre des recommandations de la Commission Vérité, Justice et Réconciliation (CVJR) au Togo.

– Objectifs spécifiques

Il s’agit de :

• identification et sélection des professionnels du 1er juillet au 03 Août 2014 soit un mois ;

• d’organiser des séances de sensibilisation et de formation à Lomé, du 04 au 16 Août 2014 (2 semaines) ;

• d’organiser des séances publiques de restitution à Lomé (18-20/08/2014), Tsévié (22-24), Atakpamé (26-28), Sokodé (28-30), Kara (30/08 au 01/09), et Dapaong (03-05/09/2014) soit au total 3 semaines.

Programme et types d’activités

 Il s’agit d’initier une série d’action de plaidoyer à l’endroit des professionnels de l’oralité dans les traditions et religions au Togo (chanteurs, griots, conteurs, prêcheurs, etc.).

Généralement, ces professionnels de l’oralité ont beaucoup d’influence sur le comportement des populations locales et dans leurs rapports interpersonnels.

Il s’agit pour ce faire de :

– identifier et de sélectionner 60 professionnels de l’oralité dans les 6 régions administratives du Togo à raison de 10 par région ;

– sensibiliser et former à la compréhension et à la maîtrise des recommandations de la CVJR ;

– organiser des 6 séances pratiques de restitution sous forme d’ateliers publics.

Résultats escomptés

 Les résultats attendus sont :

– 60 professionnels traditionnels de l’oralité sélectionnés et sensibilisés ;

– des séances de sensibilisation et de formation organisées à Lomé ;

– des séances publiques de restitution organisées dans les 6 chefs-lieux des 6 régions administratives du Togo ;

– un rapport narratif et financier rédigé et soumis à l’autorité contractante.

Les commentaires sont fermés.