ACTUALITES

ARTPRENA

carré2Qu’est-ce que ARTPRENA?

ARTPRENA veut dire ART Pour la Réconciliation Nationale.
Il vise à apporter un Appui à la promotion de la liberté d’expression, à la protection des groupes sociaux et au renforcement des partis politiques comme éléments essentiels au processus de réconciliation nationale au Togo.

Le projet ARTPRENA est établi pour les professionnels de l’oralité, les artistes (les griots, les chanteurs, les humoristes, les comédiens, les écrivains, les cinéastes, les artistes plasticiens, les sculpteurs), les acteurs de la communication et des médias (les journalistes, les blogueurs, les activistes de réseaux sociaux, etc.), les jeunes, surtout les jeunes femmes des partis politiques, les cadres et dirigeants administratifs et politiques.

Il est donc question de les sensibiliser et de les former sur les manières et méthodes en adéquation avec leurs compétences et leurs talents, afin qu’ils puissent s’en servir  à leur façon, pour apporter leur contribution à l’engagement de notre pays dans le processus de réconciliation nationale.

 

Pourquoi ARTPRENA?

Le présent projet est la résultante de deux projets réalisés par l’Association Heinrch Klose.

D’une part, il est une suite logique du projet de plaidoyer auprès des professionnels traditionnels de l’oralité pour une meilleure appropriation des recommandations de la CVJR au Togo. Il s’agit d’un projet financé par le Fonds Francophone des Initiatives pour la Démocratie, les Droits de l’Homme et la Paix (FFIDDHOP) de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF). Ce projet a été réalisé en 2014 par l’Association Heinrich Klose et a permis de former et de mettre en situation pratique Soixante (60) professionnels de l’oralité des six (06) régions administratives du Togo. Ce qui leur a permis de maîtriser et de vulgariser l’ensemble des recommandations de la CVJR sur toute l’étendue du territoire national.

Dans le cadre du présent projet, il s’agit de s’appuyer sur les résultats susvisés et de mettre, outre les professionnels traditionnels de l’oralité et autres artistes du secteur créatif, les acteurs du secteur de la communication et des médias (les journalistes, les activistes des réseaux sociaux, les blogueurs, etc.) en situation de la pratique de la transmission de l’information et de la pratique spécifiques aux recommandations 21, 22, 24 et 25 de la CVJR.

 

D’autre part, le projet ARTPRENA fait également suite au projet d’organisation et de facilitation des consultations nationales de la jeunesse sur la participation des jeunes des partis politiques à la gouvernance démocratique. Il s’agit d’un projet réalisé du 15 août au 15 décembre 2015 dans les six (06) régions administratives du Togo et qui a permis de réaliser des consultations auprès de plus de 1000 jeunes des partis politiques et des organisations de la société civile.

Ainsi, à l’issue des discussions menées sur toute l’étendue du territoire nationale, des recommandations ont été formulées et consignées dans un rapport dressé par les participants à l’endroit de la Commission de l’Union Africaine en prélude au 4ème Dialogue de Haut Niveau de l’Union Africaine sur la Démocratie, les Droits de l’Homme et la Gouvernance en Afrique qui s’est tenu à Kigali (Rwanda) les 7 et 8 décembre 2015, lequel dialogue les a consacrées comme quelques-unes des priorités de l’agenda 2063.

En conséquence, dans le cadre du présent projet, il s’agira de s’appuyer sur les conclusions des consultations nationales, en identifiant les jeunes et surtout les jeunes femmes des partis politiques comme acteurs incontournables du processus de réconciliation nationale et surtout de la mise en œuvre des recommandations 24 et 25 de la CVJR, de par leur rôle considérable dans les décisions et les actions des partis politiques.

 

Le projet ARTPRENA est également la conséquence des activités du Projet d’Appui à la Société Civile et à la Réconciliation Nationale (PASCRENA) notamment en ses axes 2 et 4  relatifs respectivement au Renforcement des capacités et professionnalisation des acteurs et à l’Appui au processus de Réconciliation Nationale et dont l’Association Heinrich Klose a été identifiée comme acteur de la société civile.

De ces faits, ARTPRENA est le fruit du renforcement des capacités dont a bénéficié l’Association dans le cadre de la mise en œuvre des activités du PASCRENA notamment à travers son résultat attendu 2 relatif à « Les organisations de la société civile sont renforcées et professionnalisées » et son résultat attendu 4 relatif à « Le processus de réconciliation nationale et, en particulier la Commission Vérité, Justice et Réconciliation (CVJR) est renforcée et les organisations de la société civile ont apporté leurs contributions au processus de réconciliation nationale ».

 

 Quels sont les différents partenaires de mise en œuvre de ARTPRENA?

ARTPRENA est modelé et mis en œuvre par un consortium de trois (03) partenaires dans un souci de complémentarité. A cet effet :

  • L’Association Heinrich Klose, qui est le demandeur principal, est le chef de file du projet. A ce titre, il est le signataire du contrat et coordonnateur général des activités du projet. Outre la gestion administrative et financière du projet, il assure l’exécution du volet sensibilisation et formation en plaidoyer des acteurs cibles.

 

  • La Coalition Togolaise pour la Diversité Culturelle (CTDC), codemandeur, de par son expérience et son expertise dans les domaines de développement de stratégies et politiques culturelles et pédagogiques, est responsable du volet modélisation et implémentation des activités.

 

  • Enfin, l’Association FILBLEUES, réseau national d’artistes, de journalistes et d’organisations, également codemandeur, est responsable du volet organisation des ateliers de formations, des résidences de créations et d’écritures(1), des représentations, des productions et diffusions des émissions radiophoniques et télévisuelles (2) et des séances de restitutions et d’échanges (à travers la plateforme de discussion et au sein des partis politiques) (3).

 

Comment est géré ARTPRENA?

La structure organisationnelle (montage institutionnel) du projet ARTPRENA est composée de :

  • Le maître d’ouvrage qui est la Délégation de l’Union Européenne
  • Le Maître d’œuvre est le Consortium de partenaires représenté par l’Association Heinrich Klose
  • Le Maître d’œuvre délégué est l’Unité de Gestion du Projet. L’UGP est composée :
  • du Chef de projet,
  • de l’Expert en matière de développement des stratégies et politiques culturelles et pédagogiques
  • de l’Expert en matière d’organisation d’ateliers de formations et de résidences de créations et d’écritures
  • d’un Responsable de la Communication
  • d’une Assistante administrative et financière
  • d’un Chauffeur.

Le Comité de pilotage est composé de :

  • Un représentant de chacun des trois membres du consortium ;
  • Un représentant du Ministère en charge de la formation civique ;
  • Un représentant du Haut-commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’unité nationale (HCRRUN) ;
  • Deux représentants des réseaux des professionnels de l’oralité, des artistes et des acteurs de la communication et des médias (un membre permanent sélectionné sur la base du CV et un membre non permanent sélectionné sur la base du principe de la rotation) ;
  • Deux représentants des ailes de jeunesse des partis politiques (un membre permanent sélectionné sur la base du CV et un membre non permanent sélectionné sur la base du principe de la rotation) ;
  • Un représentant de la Délégation de l’Union Européenne ;
  • Un représentant pour chaque autre bailleur de fonds (à titre d’observateur).

Le principe d’un membre permanent sélectionné sur la base du CV vise essentiellement à assurer la continuité du suivi du projet, lequel risquerait d’être discontinu et difficile avec le principe de rotation des membres.

 

Comment est financé ARTPRENA?

ARTPRENA est financé par un dispositif composé :

  • La contribution de l’Union Européenne à hauteur de 85% ;
  • La contribution des membres du consortium (Association Heinrich-Klose, Coalition Togolaise pour la Diversité Culturelle, FILBLEUES) à hauteur de 6% ;
  • La contribution d’Arterial Network à hauteur de 3% ;
  • La contribution des autres organisations et bailleurs à hauteur de 3%.

 

A qui s’adresse ARTPRENA?

A la population du Togo en général. Plus précisément, les groupes cibles sont :

  • Les professionnels de l’oralité, les artistes et les acteurs de la communication et des médias.

Il s’agit essentiellement des griots, des chanteurs, des humoristes, des comédiens, des écrivains, des cinéastes, des artistes plasticiens, des sculpteurs, des journalistes, des blogueurs, des activistes de réseaux sociaux, etc. ils constituent des sources d’information fiables dans nos sociétés. Ils sont de véritables véhicules de toutes informations et connaissances de la société mais aussi le moyen le plus approprié pour faire passer le message au sein de ladite société.

A ce titre, pour ce projet, ils seront les acteurs du volet dissémination et vont jouer un rôle important dans la diffusion des résultats du projet et dans la facilitation de l’appropriation et la valorisation des pratiques en matière de mise en œuvre des recommandations 21, 22, 24 et 25 de la CVJR.

  • Les jeunes, surtout les jeunes femmes des partis politiques

Il s’agit des jeunes des ailes de jeunesse des partis politiques. Ils constituent la relève politique et jouent un rôle considérable dans les prises de décisions et les actions des partis politiques de par leur leadership.

Dans le cadre de ce projet, ils seront des acteurs qui vont inciter et faciliter les réformes institutionnelles au sein des partis politiques.

  • Les décideurs publics et politiques

Ce sont des cadres et dirigeants administratifs et politiques. C’est essentiellement les cadres de l’administration publique, les parlementaires et les dirigeants des partis politiques. De par leur rôle et leur responsabilité en matière d’élaboration des politiques, des normes juridiques et législatives, des stratégies mais aussi de leur mise en œuvre et de leur suivi, ils sont les acteurs idéaux pour jouer, dans le cadre de ce projet, le rôle de facilitateurs et d’acteurs des réformes légales, administratives et institutionnelles des partis politiques.

 

Quelle est la durée de vie de ARTPRENA?

Le projet va s’étendre sur trois ans d’activités.

 

Quelle est la zone d’intervention de ARTPRENA?

Le projet va être exécuté au Togo, sur toute l’étendue du territoire national, à travers les principaux chefs-lieux des six (06) régions administratives du Togo (Lomé, Tsévié, Atakpamé, Sokodé, Kara et Dapaong).

 

Comment va se dérouler ARTPRENA?

ARTPRENA est conçu pour être réalisé suivant quatre grandes composantes :

  1. l’expérimentation qui consiste en des actions de préfiguration et de diagnostic territorial permet d’identifier, de répertorier et de négocier avec les acteurs locaux susceptibles d’intervenir dans l’action. Cela consiste également en la concertation avec les populations cibles (décideurs publics, personnes ressources, acteurs divers, populations à la base, etc.) aux fins de confirmer et/ou de réorienter les besoins à satisfaire.
  1. la modélisation qui consiste à élaborer des scénarii pratiques et études sur les conditions de réalisation de l’action, la pertinence des activités et les conditions d’appropriation par les groupes cibles et de transfert des connaissances et pratiques acquises lors des formations et sensibilisations.
  2. l’implémentation qui consiste en l’opérationnalisation des différents modèles adoptés :
  • modèle de formation en plaidoyer et de sensibilisation sur les recommandations 21, 22, 24 et 25 (appropriation);
  • modèle de mise en pratique (ateliers, résidences, représentations, productions, diffusions, d’échanges ou de discussions, etc.)
  1. la dissémination qui consiste à diffuser les résultats du projet et faciliter le transfert, l’appropriation et la valorisation des nouvelles pratiques en matière de mise en œuvre des recommandations de la CVJR.

 

Où se trouve ARTPRENA ?

Association Heinrich Klose Togo ;

Secrétariat Exécutif, 13 BP 509 Lomé – TOGO

Lomé, quartier Cacavéli, derrière SOTOPLA

Tél. : (+228) 91 15 21 95 / 22 35 31 09

Email : secretariat@fondation-heinrich-klose.org

 

Les commentaires sont fermés.